installation

Jessica MacCormack

Jessica MacCormack

L'oeuvre de Jessica MacCormack combine des éléments d’interaction, de performance, d’intervention, d’installation et de vidéo. Ce projet veut bouleverser les concepts de normalité et de fonction comme des catalyseurs de dialogue, tout en étant attentif à une critique sociale des structures institutionnelles qui propagent des oppressions systématisées. Il lui est important d’ajouter un sens d’autocritique de manière à ne pas reproduire les mêmes structures de pouvoir. Les notions de la collectivité et de la communauté ont aussi forgé sa pratique.

Nelly-Ève Rajotte

Nelly-Ève Rajotte

Après un baccalauréat en histoire de l’art, Nelly-Ève Rajotte entreprend un second diplôme de premier cycle à l’École des arts visuels et médiatiques (UQÀM), formation qui se solde par l’obtention d’une maîtrise en 2006.

Lorella Abenavoli

Artiste franco-italienne en art audio, Lorella Abenavoli est sculpteure et produit des oeuvres installatives interdisciplinaires convoquant la biologie, la physique, l’acoustique, la programmation associées aux pratiques plastiques de l’espace. Elle a exposé son travail en Europe, aux Etats- Unis et au Canada. Boursière du FQRNT, elle est arrivée au Québec en 2008 pour entamer un doctorat à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Rehab Hazgui

Rehab Hazgui

Rehab Hazgui (Tunisie) explore l’électronique expérimentale et le biohacking à travers des installations sonores électromécaniques et des performances intégrant des dispositifs audio faits à la main. Impliquée dans des actions communautaires, elle considère la culture DIY et la création numérique comme des moyens d’actions civiques. Elle est co-fondatrice de El FABRIKA, une plateforme pour l’art expérimental, le design alternatif et l’activisme.

Alice Jarry

Alice Jarry

Alice Jarry vit et travaille à Montréal. Par le biais d'une pratique in situ, ses installations en art numérique interrogent la question d'agencements et l'impact de la matérialité dans la génération de formes dynamiques, accidentelles et éphémères.

Pavitra Wickramasinghe

Pavitra Wickramasinghe. Dessin d'Elisabeth Belliveau

Pavitra Wickramasinghe is a multidisciplinary artist mainly concerned with new ways of conceptualizing the moving image and conventions of seeing. Her practice is guided by wonder and the need to know how things work; to break down motion, videos and screens to their most elementary steps and builds them up again. Her current work is an exploration of notions of traveling, fluidity of place and memory. She uses light and shadows as extensions of the projected image to create installations where the viewer occupies filmic space instead of being physically removed from the work.

Helen Reed et Hannah Jickling

Ask Me Chocolates

Helen Reed et Hannah Jickling ont travaillé ensemble au cours des 8 dernières années. Leurs projets prennent la forme de vidéos, d'installations publiques, de situations sociales, d'événements, de photographies, d'oeuvres imprimées et multiples. Elles étudient actuellement le phénomène du "contact high" propre au travail collaboratif, en particulier dans le cadre de leur collaborations récentes avec des enfants.

Alisha Wormsley

Alisha Wormsley est une artiste multidisciplinaire dont le travail se concentre sur la réinterprétation du récit humain collectif à travers la photographie, la vidéo et l'installation. Les plus récentes oeuvres de Wormsley incluent The Children of NAN, une série de films expérimentaux de science-fiction, et There Are Black People In the Future, une série d'archives et d'objets trouvés.

Adislén Reyes

Adislén Reyes

Adislén Reyes (La Havane, 1984). Cette artiste diplômée de l’Instituto Superior de Arte de La Havane s’intéresse à l’utilisation des arts décoratifs traditionnels dans l’art contemporain. Pour discourir sur des thématiques qui touchent à la perversion sexuelle chez les adultes, Reyes s’approprie l’esthétique utilisée par les médias de masse dans la conception de la publicité destinée aux enfants. Ses médiums de prédilection sont la peinture et la sérigraphie, bien qu’elle détourne fréquemment des objets dans le cadre d’installations.

Naivy Pérez

Naivy Pérez

Naivy Pérez (Ciego de Ávila, Cuba, 1986) est diplômée de l’Instituto Superior de Arte de La Havane. La production artistique de cette jeune créatrice se promène de la performance radicale (et par moments hautement lyrique) jusqu’à des installations, de facture fort minimaliste, qui empruntent aux nouvelles technologies. Depuis des années, elle a travaillé sur une série de performances dans lesquelles elle tente d’incarner, le temps d’une journée, le plus grand nombre de rôles sociaux associés à la femme cubaine (femme au foyer, brave militaire, prostitué, etc.).

Syndiquer le contenu